Le blog des auteurs, c'est un journal des grandes et petites nouvelles du monde de la route. 

Ce sont des conseils, des explications, des billets d'humeur. 

16
nov.
2017

PAS DE PANIQUE!

Catégorie : Général

Pourquoi créer la panique en conseillant aux candidats au permis de conduire de se précipiter pour présenter l’examen théorique avant l’introduction des nouvelles normes de correction plus sévères concernant les infractions graves ?

Actuellement, le candidat à l’examen théorique pour le permis B (Auto) doit répondre à 50 questions et obtenir un minimum de 41 / 50. Comme les infractions les plus graves ne sont pas encore sanctionnées plus lourdement, chaque bonne réponse rapporte 1 point, une mauvaise réponse aucun point. Pour obtenir le minimum de 41 / 50, le candidat ne peut donc pas commettre plus de 9 erreurs.


A partir du 1er janvier 2018 en Région wallonne et plus tard (mais sans plus de précision) en Région Bruxelles - Capitale, les infractions de 3e et 4e degré ainsi que celles relatives aux limitations de vitesse seront notées plus sévèrement. 

En pratique :
- pour une infraction légère,
une bonne réponse = +1 point
et une mauvaise = point ;

- pour une infraction grave,
une bonne réponse = +1 point
et une mauvaise = -5 points,
avec l’obligation d’obtenir min. 41 / 50 points, le candidat peut donc commettre 

  • soit, au max. 9 erreurs concernant des infractions légères
  • soit 1 infraction grave et 4 infractions légères.

Deux erreurs aux infractions graves mènent donc irrémédiablement à l’échec !

Inutile de prédire une hécatombe ! La Région flamande qui applique ce principe depuis le 1er juin 2017, n’a vu que très peu de modifications dans les résultats aux examens théoriques. 

Ce cri d’alarme totalement injustifié a semé l’inquiétude et nombreux sont les candidats qui aimeraient bien connaître plus précisément ces infractions graves. Les voici!