4. Interdictions

Partout où vous circulez sur la voie publique, certaines interdictions doivent être respectées. L’autoroute ne fait pas exception.

Infractions du 4e degré

Trois infractions de 4e degré (fig. 1), les plus graves, conduisent non seulement à une déchéance du droit de conduire, mais encore plus sûrement à une issue fatale. Parmi ces conducteurs, on dénombre, par an, entre 350 et 400 automobilistes roulant en sens contraire, soit quasi un par jour !


44a88c64-f13c-4d9e-8d4a-fb07ca1ae5e3_w288h778
Figure 1

  • Il est interdit de faire marche arrière ou de rouler à contre-sens.
    Si vous ratez votre sortie, ne faites surtout pas de marche arr ière : non seulement cette manœuvre est interdite, mais surtout elle est mortellement dangereuse.
  • Il est interdit de faire demi-tour.
    Remonter le courant, sur une chaussée à sens unique, c’est courir à la catastrophe !
  • Il est interdit d’emprunter les raccordements transversaux.
    La berme centrale qui sépare les deux chaussées est interrompue à intervalles réguliers pour faciliter l’accès aux véhicules de secours. Il est interdit d’emprunter ces raccordements transversaux.

Autres infractions

  • Il est interdit de circuler sur la bande d’arrêt d’urgence (à l’extrême droite), sauf pour les véhicules prioritaires (ambulances, police, pompiers…) et les véhicules des services requis sur les lieux d’un accident (dépanneuses, experts, pompes funèbres…) qui doivent alors utiliser un ou deux feux jaune-orange clignotants. Même en cas de formation d’un couloir de secours, il faut donc toujours laisser la bande d’arrêt d’urgence libre car certains véhicules pourraient encore devoir l’emprunter.
  • Il est interdit de remorquer un véhicule au moyen d’une attache de fortune ou d’une attache secondaire.
  • L’arrêt et le stationnement sont interdits, sauf...

Contenu abonné

Passe premium pour accéder à 100% des contenus de Feuvert