1. Quels sont les produits concernés ?

Un conducteur est considéré comme étant sous influence lorsqu’il a pris un ou plusieurs produit(s) susceptible(s) d’altérer sa conduite à divers degrés. Aussi ces produits constituent-ils un danger pour la sécurité des usagers de la route.

L’alcool

Consommer une boisson alcoolisée déclenche deux effets distincts :

  • l’ivresse : il s’agit de l’état d’une personne qui, après avoir consommé de l’alcool, de la drogue ou des médicaments (ou encore un mélange de ces produits), n’a plus le contrôle permanent de ses actes ou de ses gestes, même si elle n’a pas nécessairement perdu la conscience de ceux-ci.
  • l’imprégnation alcoolique : il s’agit de la quantité d’alcool absorbée.Les taux définis par la loi sont les suivants :
    • 0,09 mg/litre d’air alvéolaire expiré (= 0,2 g/litre de sang) pour les conducteurs professionnels ainsi que pour les conducteurs soumis à un éthylotest antidémarrage (EAD) ;
    • 0,22 mg/litre d’air alvéolaire expiré (= 0,5 g/litre de sang) : ce taux constitue une contravention ;
    • 0,35 mg/litre d’air alvéolaire expiré (= 0,8 g/litre de sang) : ce taux constitue un délit. À partir de ce taux, le juge peut imposer un EAD ;
    • 0,50 mg/litre d’air alvéolaire expiré ou 1,2 g/litre de sang : le juge doit imposer l’EAD au conducteur qui récidive à deux reprises dans les 3 ans ;
    • 0,78 mg/litre d’air alvéolaire expiré ou 1,8 g/litre de sang : le juge doit imposer l’EAD au conducteur surpris lors d’un contrôle.


Vocabulaire important

  • Qu’est-ce qu’un éthylotest antidémarrage (EAD) ?Cet appareil oblige les conducteurs à obtenir un résultat négatif en soufflant dans un éthylotest avant de pouvoir démarrer leur véhicule.
ed2a4cf9-6f86-4ad0-b256-dff3e5c9a806
  • Que faut-il entendre par conducteurs professionnels ?
    • Les conducteurs de véhicules appartenant aux catégories C (camions, pompiers…) et D (autocars, autobus…)
    • Les conducteurs des catégor...

Contenu abonné

Passe premium pour accéder à 100% des contenus de Feuvert