6. SYNTHÈSE - Conducteur sous influence

1. Quels sont les produits concernés ?

L’alcool

  • Ivresse = état d’une personne qui, suite à la consommation d’alcool et/ou de drogues et/ou de médicaments, n’a plus le contrôle de ses actes, sans avoir nécessairement perdu la conscience de ceux-ci.
  • Imprégnation alcoolique = quantité d’alcool dans le sang ou dans l’air alvéolaire expiré.

Taux punissables

91fb4f98-6846-4b8e-8607-53a4c2df3260

L’alcool en pratique

Lors de la phase d’imprégnation, l’alcool ingurgité atteint, dans le corps, son taux maximal après environ une heure.

La phase d’élimination est 2 fois moins rapide que la phase d’imprégnation.

Calcul pratique approximatif

  • Un verre= + 0,30 g/litre de sang
    = + 0,14 mg/litre d’air alvéolaire expiré
  • Une heure après= – 0,15 g/litre de sang
    = – 0,07 mg/litre d’air alvéolaire expiré
c621d800-ce73-4c85-bb73-98ebbb766fd1_w286h514

En moyenne, une dose « bar » fait monter l’alcoolémie de 0,20 g/litre de sang chez un homme de 70 kg et de 0,30 g/litre de sang chez une femme de 50 kg.

En pratique, pour ne pas dépasser le taux punissable (0,5 g/litre de sang ou 0,22 mg/litre d’air) :

  • 2 verres max. pendant la première heure !
  • 1 verre max. toutes les 2 heures après la première heure.

Les drogues

  • Les produits calmants
  • Les produits stimulants
  • Les produits hallucinogènes
  • Les produits anesthésiants

Les médicaments

Certains médicaments agissent longtemps sur le système nerveux central (somnifères, tranquillisants...).

Demandez conseil à votre médecin ou pharmacien et lisez attentivement la notice.

2. Le dépistage et l’analyse

Qui peut être soumis au dépistage ?

  • Tout conducteur ;
  • tout moniteur ou guide à l’apprentissage ;
  • celui qui s’apprête à conduire ;
  • l’auteur présumé d’un accident (même un piéton ou une victime).

Quels sont les tests de dépistage spécifiques à l’alcool ?

  • Le test de l’haleine définit 3 niveaux d’imprégnation pour les conducteurs non professionnels :
    • S (sûr) = moins de 0,22 mg/litre d’air alvéolaire expiré (= 0,5 g/litre de sang)
    • A (alerte) = à partir de 0,22 mg/litre d’air alvéolaire expiré (= 0,5 g/litre de sang)
    • P (positif) =...

Contenu abonné

Passe premium pour accéder à 100% des contenus de Feuvert