1. Créer le mouvement

Vous prenez votre voiture pour aller faire vos courses. Vous mettez le contact, passez la 1re vitesse et vous voilà parti. Facile, non ? Pourtant, derrière cette apparente simplicité, faire bouger une voiture implique des mécanismes et des outils insoupçonnés.

Le moteur à explosion

Au cœur de chaque véhicule se trouve un moteur à explosion comparable à un canon dont l’obus serait récupéré et remis en place pour l’explosion suivante. La pompe d’alimentation amène le carburant qui vient se mélanger à l’air épuré par le filtre. Ce carburant est injecté dans le cylindre (gazole) ou vaporisé au niveau du carburateur et ensuite réparti dans les cylindres (essence).

Chaque cylindre présente un cycle à 4 temps (fig. 1) :


950803de-26e6-4090-b600-ebf7e6cb4656_w293h951
Figure 1


  • 1er temps = l’admission
    ​Le piston descend dans le cylindre et aspire le mélange gazeux provenant du carburateur par la soupape d’admission.

  • 2e temps = la compression
    Le piston remonte et comprime le mélange gazeux. Les soupapes sont fermées.

  • 3e temps = l’explosion
    Quand le piston est à son point le plus haut, l’étincelle de la bougie met le feu au mélange comprimé. L’explosion repousse le piston au fond du cylindre.

  • 4e temps = l’échappement
    Le piston remonte et chasse les gaz brulés.



L’énergie du mélange est ainsi transformée en un mouvement linéaire du piston dans le cylindre d’abord, puis en un mouvement rotatif ensuite. Ce mouvement rotatif se fait par l’intermédiaire de la bielle, à l’image d’un cycliste qui appuie de haut en bas sur les pédales pour faire tourner ...

Contenu abonné

Passe premium pour accéder à 100% des contenus de Feuvert