1. Comment et où garer sa moto

De quelle manière un motard peut-il se garer ? Peut-il stationner en dehors des emplacements prévus ? Peut-il se garer sur les trottoirs ? À quelles conditions ? Quels éléments de signalisation concernent le stationnement réservé aux motos ? Réponses à ces questions dans cette section.

Soyez au clair sur les définitions

Pour chacune d’entre elles, c’est la raison de l’immobilisation et non sa durée qui constitue l’élément déterminant !

  • Un véhicule arrêté participe toujours à la circulation, mais est momentanément stoppé pour une raison indépendante de son conducteur (embouteillage, feu rouge, céder le passage à un autre conducteur…).
  • Un véhicule immobilisé ne participe plus à la circulation et est incapable d’encore se déplacer pour des raisons indépendantes de la volonté du conducteur (panne, accident, contrôle de police…).
  • Un véhicule à l’arrêt ne participe plus à la circulation et est rangé par la volonté de son conducteur pour embarquer ou débarquer des personnes ou des choses. Le véhicule ne reste à l’arrêt que le temps strictement nécessaire aux opérations de transfert.
  • Un véhicule en stationnement ne participe plus à la circulation et est rangé par la volonté de son conducteur pour d’autres raisons que l’embarquement ou le débarquement de personnes ou de choses, ou reste rangé au-delà du temps nécessaire à ces opérations. Que le moteur tourne ou non, que le conducteur reste au guidon n’y change rien.

    Exemple : monsieur s’arrête p...

Contenu abonné

Passe premium pour accéder à 100% des contenus de Feuvert