Obtenir son permis de conduire n'est pas une mince affaire...
Quand? Comment? Où? 

Des questions pratiques se bousculent dans votre tête.
Cette rubrique vous dira comment obtenir le fameux sésame
que vous prépariez le permis Auto, Moto ou Cyclo.

Avec un permis B vous pourrez conduire :

  • un véhicule de transport de personnes dont la Masse Maximale Autorisée (MMA) n'excède pas 3 500 kg pour huit passagers au maximum, outre le conducteur (voiture, minibus…)
  • un véhicule de transport de choses dont la MMA n'excède pas 3 500 kg (break, camionnette…)
  • un quad lourd (voir Quadricycle à moteur)

17 ans.

L’examen doit être présenté dans un des centres d’examen dont vous trouverez la liste sur le site www.goca.be
S'il n'est pas nécessaire de prendre rendez-vous, il est prudent de contacter le centre pour vous assurer qu'il est disponible.

La  réussite de l’examen théorique reste valable 3 ans.


15€.

Votre carte d’identité.

50 questions vous seront posées à l'examen. Pour le réussir, vous devrez obtenir 41 points minimum.

Les infractions graves, c’est-à-dire les infractions de 3e et 4e degré ainsi que celles relatives aux limitations de vitesse sont notées plus sévèrement. 
En pratique :

  • pour une infraction légère, une bonne réponse = +1 point, et une mauvaise =  0 point ;
  • pour une infraction grave, une bonne réponse = +1 point,  et une mauvaise = - 5 points.

Avec l’obligation d’obtenir min. 41 / 50 points, le candidat peut donc commettre au max. 9 erreurs concernant des infractions légères, ou 1 infraction grave et 4 infractions légères.

Deux erreurs aux infractions graves mènent donc irrémédiablement à l’échec !

Dans les régions wallonne et bruxelloise, il est encore possible de présenter son examen dans une langue étrangère.

En région flamande, il est possible de présenter son examen théorique avec un interprète, mais uniquement pour le français, l’allemand ou l’anglais.

Pour connaître les conditions d’accès ainsi que les jours où sont organisés ces sessions, prenez contact directement avec le centre d’examen de votre choix.

Oui, des sessions spéciales sont organisées à cet effet. Un examinateur vous lira alors les questions et pourra vous aider à les comprendre. Vous ne serez pas chronométrés.

Pour pouvoir participer à ces sessions, il vous faudra présenter un certificat médical ou une attestation émanant d’un :

  • centre psycho-médico-social
  • centre public d’aide sociale
  • institut d’enseignement spécial
  • centre d’observation et de guidance
  • centre d’orientation professionnelle

Depuis 2014, après deux échecs, vous devrez suivre 12 heures de cours théorique au sein d’une auto-école, avant de pouvoir vous représenter à l’examen.

Oui, vous pouvez demander à participer à une session spéciale. Le centre d’examen de votre choix pourra vous renseigner sur les dates de ces sessions.

Notez qu’après 2 échecs à l’examen théorique pour la catégorie B, vous devrez suivre 12 heures de cours théoriques en auto-école.

Si vous choisissez la filière libre, vous pourrez suivre 6 heures de formation de base en auto-école avec votre guide dès l’âge de 17 ans.

Si vous optez pour l’auto-école, vous devrez suivre une formation de minimum 20h et obtenir un certificat d’aptitude à conduire seul à partir de 18 ans.

En cas de réussite et dans un délai de trois ans, deux possibilités s’ouvrent à vous :

  • Filière libre :
    • Obtention d’un permis provisoire AVEC guide (valable 36 mois et renouvelable)
    • Stage d’attente de 3 mois
    • Présentation de l’examen pratique
  • Auto-école agréée :
    • Possibilité de suivre des cours via l’auto-école
    • Effectuer minimum 20 heures de formation pratique au sein d’une auto-école
    • Une fois le certificat d’aptitude délivré par l’auto-école en poche --> obtention d’un permis provisoire SANS guide (valable 18 mois)
    • Stage d’attente de 3 mois
    •  Présentation de l’examen pratique

La première question à vous poser est : Ai-je, dans mon entourage, une personne apte à devenir mon guide ?

En effet, le guide doit remplir certaines conditions :

  • avoir son permis de conduire B depuis au moins 8 ans ;
  • ne pas avoir été déchu du droit de conduire durant les trois dernières années ;
  • être inscrit dans une commune belge ;
  • ne pas être ni sous l’influence de l’alcool, ni de drogues ou de certains médicaments qui influencent l’aptitude à conduire ;
  • ne pas faire payer sa présence, sauf pour un instructeur breveté.

En dehors de ces conditions légales, n’oubliez pas qu’apprendre à conduire est déjà angoissant.

Le guide doit donc être patient et pédagogue.

Afin de vous préparer au mieux et de mettre toutes les chances de votre côté, nos Editions ont réalisé le « Feu vert pour le permis pratique ». Il s’agit d’un petit guide papier très pratique pour apprendre à conduire, maniable et à emmener partout. Autre solution : sur ce site web, il est possible d'acheter un code qui vous donnera accès aux mêmes contenus que ceux présents dans ce guide papier.

Grâce à 7 étapes progressives, vous découvrirez :

  • 28 fiches pratiques qui seront les jalons de votre apprentissage ;
  • des fiches d’évaluation pour ne rien oublier de ce qui doit être maîtrisé ;
  • des conseils et des astuces qui vous permettront d’arriver relax le jour de l’examen.

Comme la pratique vaut mieux qu’un long discours, trois vidéos vous seront accessibles sur www.feuvert.be 

  • le demi-tour dans une rue
  • le stationnement en marche arrière derrière un véhicule
  •  le déroulement de l’examen pratique

En tant que conducteur détenteur d‘un permis de conduire provisoire, certaines contraintes vous sont applicables.

Il vous est interdit de :

  • conduire entre 22h et 6h les week-end et jours fériés ;
  • transporter de la marchandise à des fins commerciales ;
  • être accompagné de plus d’un passager autre que le guide ;
  • conduire à l’étranger.

Il vous est obligatoire de :

  • conduire un véhicule de catégorie B muni d’un « L » à l’arrière et disposant d’un second rétroviseur pour le guide ;
  • être accompagné d’un guide.

En tant que conducteur détenteur d‘un permis de conduire provisoire, certaines contraintes vous sont applicables.

Il vous est interdit de :

  • conduire entre 22h et 6h les week-end et jours fériés ;
  • transporter de la marchandise à des fins commerciales ;
  • être accompagné d’une personne âgée de moins de 24 ans non titulaire d’un permis de conduire B.

Il vous est obligatoire de :

  •  conduire un véhicule de catégorie B muni d’un « L » à l’arrière.

Voilà une autre question importante à se poser !

Il peut être tentant d’apprendre à conduire avec une boîte automatique. Quelle facilité ! Pas de cauchemar avec ces pédales de gaz et d’embrayage, pas de levier de vitesse à manipuler dans tous les sens… Un rêve ! C’est d’ailleurs parfaitement autorisé. Et cela peut donner confiance pour apprendre à s’intégrer dans le trafic.

Mais en présentant l’examen à bord d’un véhicule sans pédale d’embrayage, votre permis portera le « code 78 » qui limitera sa validité à la conduite des véhicules de ce type.

Cela constituera un triple handicap financier :

  • le marché automobile européen, à l’inverse du marché américain, est majoritairement « boîte manuelle ». Vous devrez payer un supplément pour un modèle équipé d’une boîte automatique ;
  • en raison de la perte de puissance, vous devrez choisir une cylindrée plus puissante ;
  • vous consommerez plus, ce qui se répercutera sur toute votre vie d’automobiliste.

Si par la suite, vous souhaitez la suppression de la mention « automatique » (code 78) vous devez réussir un nouvel examen pratique à bord d’un véhicule équipé d’un changement de vitesses manuel, après avoir effectué un apprentissage,

  • soit dans une école de conduite agréée (min. 2 heures) ;
  •  soit sous couvert d’un permis de conduire provisoire d’une de validité de 12 mois et qui peut être obtenu immédiatement auprès de votre administration communale sur présentation de votre permis de conduire catégorie B actuel. L’examen pratique peut être présenté après minimum 1 mois de stage. Durant la période de stage, vous devez à tout instant être accompagné d’un de vos guides.

Oui, à la condition qu’un médecin vous estime apte physiquement. 

Pour ce faire, vous pouvez contacter le CARA (02/244.15.52) qui vous fera passer différents tests d’aptitude physique. Le but est de déterminer quelle(s) adaptation(s) est(sont) nécessaire(s) à apporter au véhicule qui vous servira de véhicule d’apprentissage (boite automatique, boule au volant, siège surélevé…).

Le CARA mettra gratuitement à disposition de l’auto-école de votre choix un véhicule équipé des adaptations jugées nécessaires pour votre apprentissage.

  • 17 ans (filière libre)
  • 18 ans (filière auto-école)

Le Service « Permis de conduire » de l’Administration Communale de votre lieu de résidence est seul habilité à vous délivrer un permis de conduire provisoire.

Il est nécessaire de vous munir des documents suivants :

  • carte d’identité ;
  • formulaire de demande délivré par le Centre d’examen après la réussite de l’examen théorique ;
  • certificat d’aptitude délivré par l’auto-école (seulement pour le permis provisoire sans guide) ;
  • photo d’identité couleur sur fond blanc ;
  •  30€ en moyenne (varie en fonction de la redevance).
  • 18 ans en filière libre
  •  18 ans et 3 mois en filière auto-école

L’examen a lieu soit dans le Centre d’examen lié à votre domicile (www.goca.be), soit au siège de l’auto-école.

Nous vous conseillons de prendre rendez-vous au moins 6 semaines à l’avance (uniquement dans le cas de la filière libre).

50€ en moyenne (varie en fonction de la redevance).

Si vous présentez l’examen avec votre véhicule, munissez-vous des documents suivants :

  • carte d’identité ;
  • permis de conduire provisoire ;
  • document d’identité du guide ;
  • permis de conduire du guide ;
  • certificat d’immatriculation du véhicule ;
  • certification d’assurance (carte verte) ;
  • certificat de visite de contrôle technique.

Votre véhicule doit être en ordre techniquement et administrativement.

Si vous présentez l’examen avec un véhicule de l’auto-école, munissez-vous des documents suivants :

  • carte d’identité
  • permis de conduire provisoire

L’examinateur va vérifier si vous maîtrisez les points suivants :

  • Réglage d’installation : siège, appuie-tête, ceinture de sécurité et rétroviseurs
  • Manipulation des commandes :
    • Contrôles systématiques : désembuage du pare-brise, dégivrage de la vitre arrière, utilisations de feux…
    • Si vous présentez l’examen avec votre propre véhicule, vérification que toutes les ampoules fonctionnent. Si ce n’est pas le cas, vous ratez votre examen !
  • Contrôles mécaniques aléatoires (pneu, huile de frein…)
  • Epreuves en circulation :
    • Stationnement en marche arrière derrière un véhicule
    •  Demi-tour dans une rue étroite

Si vous ratez votre examen pour la première fois, il vous suffira de reprendre rendez-vous pour une nouvelle passation.

Après deux échecs, vous devrez obligatoirement suivre 6 heures de cours pratique via une auto-école.

Le Service « Permis de conduire » de l’Administration Communale de votre lieu de résidence est seul habilité à vous délivrer un permis de conduire définitif.

Il est nécessaire de vous munir des documents suivants :

  • carte d’identité ;
  • formulaire de demande délivré par le Centre d’examen après la réussite de l’examen pratique ;
  • permis de conduire provisoire ;
  • photo d’identité couleur sur fond blanc ;
  •  30€.

Les permis A1, A2 et A permettent de conduire un véhicule à moteur à deux roues, avec ou sans side-car, équipé d’un moteur de plus de 50 cm³ ou capable de dépasser 45 km/h.

Il existe 3 sous-catégories : 

· Permis A1 

  • Moto « légère » d’une cylindrée max. de 125 cm³, d’une puissance de max. 11 kW et dont le rapport puissance/poids ne dépasse pas 0,1 kW/kg ;
  • Tricycles à moteur (max. ≤ 15 kW).

Remarque : le titulaire d’un permis B délivré depuis min. 2 ans peut également conduire ces véhicules, moyennant une formation pratique de 4 heures en école de conduite.

· Permis A2 : moto d’une puissance de max. 35 kW et dont avec le rapport puissance/poids ne dépasse pas 0,2 kW/kg.

· Permis A 

  • Moto d’une puissance dépassant 35 kW ;
  • Tricycles à moteur d'une puissance dépassant 15 kW

 

50 questions vous seront posées. Pour réussir, vous devrez fournir au minimum 41 bonnes réponses.  

  • Permis A1 : 17 ans et 9 mois
  • Permis A2 : 19 ans et 9 mois
  • Permis A en accès « direct » : 23 ans et 9 mois

Notez que le titulaire d’un permis A1 ou A2 est dispensé d’examen théorique s’il décide de présenter l’examen pour la catégorie supérieure.   

Environ 15 €.

Vous pouvez le représenter indéfiniment, tout en respectant un délai d’attente de 24h.

Vous devrez donc attendre le lendemain, et débourser à nouveau environ 15 €.

Dans un des centres d’examen dont vous trouverez la liste sur le site www.goca.be. S’il n’est pas nécessaire de prendre rendez-vous, il est prudent de contacter le centre pour vous assurer qu’il est disponible.

La réussite de l’examen théorique reste valable 3 ans.   

Après deux échecs (sur terrain privé ou voie publique), vous devez obligatoirement suivre 6 heures de cours pratiques en école de conduite agréée avant de pouvoir présenter un nouvel examen.

La formation pratique via une école de conduite agréée peut débuter dès l’âge de :

  • 16 ans (A1)
  • 18 ans (A2)
  • 20 ans (A)

L’accès « progressif » est ouvert au titulaire d’un permis de conduire « inférieur » (A1 et A2) depuis min. 2 ans. Il vise à renforcer l’expérience du motard avant de lui permettre de passer à la catégorie supérieure.

Dans ce cas, vous serez dispensé de repasser l’examen théorique mais devrez suivre chaque fois 4 heures de cours dans une école de conduite agréée.

L’accès « direct » vise à s’assurer que le candidat au permis A ait atteint une certaine maturité.

Il n’y a donc pas de différence pour les catégories A1 et A2, mais il vous faudra atteindre l’âge de 24 ans pour présenter l’examen pratique de la catégorie A.

Votre document d’identité (pas de photocopie, pas endommagée, pas de date de validité expirée).

Auprès du service « Permis de conduire » de votre Administration Communale.

N’oubliez pas de vous munir d’un casque homologué !

Pour l’épreuve sur terrain privé, il vous sera demandé d’effectuer dix manœuvres de base :

  1. prendre les précautions nécessaires avant de descendre du véhicule
  2. contrôles préalables (équipement de protection, utilisation des commandes, vérifications mécaniques)
  3. stationnement en marche arrière (moto à la main)
  4. quitter un emplacement de stationnement
  5. slalom
  6. parcours en boucle
  7. virage, puis évitement d’un obstacle, puis freinage de précision
  8. rouler au pas
  9. virage en « S »
  10. freinage d’urgence 

Pour l’épreuve sur la voie publique, l’examinateur analysera la maîtrise de votre véhicule ainsi que le respect des règles éditées par le code de la route.

Vous ne pourrez pas :

  • conduire entre 22h et 6h les week-end, jours fériés, et veille de jours fériés légaux 
  • transporter de la marchandise à des fins commerciales
  • transporter des passagers
  • conduire à l’étranger


Vous devrez : 

équiper votre véhicule d’un « L » à l’arrière.

  • Permis A1 : 18 ans
  • Permis A2 : 20 ans
  • Permis A : 22 ans en accès progressif et 24 ans en accès direct

Auprès du service « Permis de conduire » de votre Administration Communale.   

Le permis de conduire provisoire est valable 12 mois.

Au choix, dans un des centres d’examen (voir www.goca.be). 

Attention : prenez rendez-vous au moins 6 semaines à l’avance

L’examen pratique coûte 36€.

Pour l’examen sur terrain privé, munissez-vous des documents suivants :

  • votre document d’identité (pas de photocopie, pas endommagée, pas de date de validité expirée)
  • le certificat d’enseignement pratique délivré par l’école de conduite
  • votre permis de conduire de la catégorie « inférieure » (accès progressif)
  • les documents du véhicule (immatriculation, conformité, assurance)

L’école de conduite agréée se chargera des documents liés au véhicule si vous optez pour cette solution.

Pour l’examen sur la voie publique, munissez-vous des documents suivants :

  • votre document d’identité (pas de photocopie, pas endommagée, pas de date de validité expirée)
  • votre permis de conduire provisoire (formule « filière libre ») ou l’attestation de réussite de l’examen sur terrain privé (formule « moto-école »)
  • le certificat d’enseignement pratique délivré par l’école de conduite
  • votre permis de conduire de la catégorie « inférieure » (si accès progressif)
  • les documents du véhicule (immatriculation, conformité, assurance)

L’école de conduite agréée se chargera des documents liés au véhicule si vous optez pour cette solution.

N’oubliez pas que votre véhicule doit être également techniquement en ordre. Pensez donc à vous munir d’un jeu d’ampoules de rechange ainsi que de quelques fusibles.   

Vous devrez présenter les documents suivants :

  • votre document d’identité (pas de photocopie, pas endommagée, pas de date de validité expirée)
  • votre permis de conduire provisoire (si vous avez suivi la filière « libre »)
  • le formulaire de réussite de votre examen pratique délivré par le centre d’examen
  • 2 photos d’identité couleur (sur fond blanc)
  • environ 30€   

L’examen se passe devant un écran d’ordinateur.

Des signaux routiers ainsi que des situations de trafic (photo ou dessin) vous sont présentés, accompagnés d’une question et de deux à trois réponses possibles. 

À vous de désigner l’unique bonne réponse parmi celles proposées. 

Après la lecture de la question, vous disposerez de 15 secondes pour répondre. 

Toutes les manipulations possibles vous seront expliquées avant que l’examen ne débute. 

Vous devrez dans tous les cas suivre une formation de base obligatoire en école de conduite. Vous vous y préparerez à 2 examens :

  • le terrain privé (= manœuvres),
  • la voie publique (= intégration à la circulation).

Il existe 2 filières d’apprentissage :

  1. La « filière libre » (avec permis provisoire) :
    • formation de base de 9 heures en école de conduite
    • présentation de l’examen sur terrain privé
    • obtention d’un permis de conduire provisoire
    • présentation de l’examen sur la voie publique (min. 1 mois plus tard)
  2. La filière « moto-école » (sans permis provisoire) :
    • formation complète de 12 heures en école de conduite
    • présentation conjointe des examens sur terrain privé et voie publique
    • obtention directe du permis de conduire définitif    


Si vous avez opté pour la filière « libre » , vous devrez présenter :

  • votre document d’identité (pas de photocopie, pas endommagée, pas de date de validité expirée)
  • le formulaire de réussite de votre examen théorique délivré par le centre d’examen
  • le certificat d’enseignement délivré par l’école de conduite agréée
  • 2 photos d’identité couleur (sur fond blanc)
  • environ 30 €

N’oubliez pas de lire et de signer le verso de l’attestation de réussite de l’examen théorique délivrée par le centre d’examen. 

Âge minimum : 15 ans et 9 mois.

Dans un des centres d’examen dont vous trouverez la liste sur le site www.goca.be. S’il n’est pas nécessaire de prendre rendez-vous, il est prudent de contacter le centre pour vous assurer qu’il est disponible.

 La réussite de l’examen théorique reste valable 3 ans.

Environ 15 €.

Votre document d’identité original (pas de photocopie) en ordre de validité (donc pas expiré) et pas endommagé (carte cassée, titre déchiré…), sous peine d’être refusé à l’examen.

Vous pouvez le représenter indéfiniment, tout en respectant un délai d’attente de 24h.

Vous devrez donc attendre le lendemain, et débourser à nouveau environ 15 €.

Non, il n’existe pas de permis provisoire pour cette catégorie.

Vous devrez obligatoirement suivre 4h de cours pratiques en école de conduite agréée.

Avec un permis AM vous pourrez conduire un cyclomoteur à 2, 3, ou 4 roues qui ne dépasse pas la vitesse de 45 km/h.

L’examen pratique coûte 10 €.

Si vous présentez l’examen avec un véhicule d’une école de conduite agréée, munissez-vous des documents suivants :

  • votre document d’identité en ordre de validité
  • votre attestation de réussite de l’examen théorique
  • le certificat d’enseignement pratique délivré par l’école de conduite

L’école de conduite agréée se chargera des documents liés au véhicule.

Si vous présentez l’examen avec votre propre véhicule, munissez-vous des documents suivants :

  • votre document d’identité en ordre de validité
  • votre attestation de réussite de l’examen théorique
  • le certificat d’enseignement pratique délivré par l’école de conduite
  • le certificat d’immatriculation du véhicule
  • le certification d’assurance du véhicule en ordre de validité (carte verte)
  • le certificat de conformité du véhicule

 N’oubliez pas que votre véhicule doit être également techniquement en ordre. Pensez donc à vous munir d’un jeu d’ampoules de rechange ainsi que de quelques fusibles.

L’âge minimum est 16 ans.

L’examen pratique a lieu dans le centre d’examen de votre choix.

Vous trouverez la liste des centres d’examens sur le site www.goca.be.

Nous vous conseillons toutefois de prendre rendez-vous au moins 6 semaines à l’avance.

Vous pouvez le représenter indéfiniment, tout en respectant un délai d’attente de 24h.

Vous devrez donc attendre le lendemain, et débourser à nouveau environ 10 €.

La catégorie AM se divise en 3 types de véhicules :

  1. les cyclomoteurs classe A (max. 50 cc / 4 kW / 25 km/h)
  2. les cyclomoteurs classe B (max. 50 cc / 4kW / 45 km/h)
  3. les speed pedelecs (équipé de pédales / max. 50 cc / 4kW / 45 km/h)

Auprès du service « Permis de conduire » de votre Administration Communale.

Vous devrez présenter les documents suivants :

  • votre document d’identité
  • le formulaire de réussite de votre examen pratique délivré par le centre d’examen
  • 2 photos d’identité couleur (sur fond blanc)
  • environ 30 €

Une série aléatoire de 40 questions vous seront posées.

Vous devrez obtenir au minimum 33 bonnes réponses.

L’examen se passe devant un écran d’ordinateur.

Des signaux routiers ainsi que des situations de trafic (photo ou dessin) vous sont présentés, accompagnés d’une question et de deux à trois réponses possibles.

À vous de désigner l’unique bonne réponse parmi celles proposées.

Après la lecture de la question, vous disposerez de 15 secondes pour répondre.

Toutes les manipulations possibles vous seront expliquées avant que l’examen ne débute.

N’oubliez pas de vous munir d’un casque adapté à votre morphologie et homologué.

Si vous passez l’examen pour les cyclomoteurs à 2 roues, vous devrez réussir :

  1. une épreuve préliminaire :
    • utilisation et désignation des commandes
  2. quatre manœuvres sur terrain privé :
    • un slalom
    • un parcours en boucles
    • rouler au pas
    • un freinage d’urgence

Si vous passez l’examen pour les cyclomoteurs à plus de 2 roues, vous devrez réussir :

  1. une épreuve préliminaire :
    • utilisation et désignation des commandes
  2. quatre manœuvres de base sur terrain privé :
    • un stationnement à droite entre deux véhicules
    • une marche arrière en ligne droite
    • une marche avant dans un garage
    • un demi-tour